Maia Flore & Guillaume Martial
Lauréats 2015 du Prix HSBC pour la photographie

Exposition du 19 janvier au 16 avril 2016
Vernissage sam. 16 janvier 2016

Remerciements à HSBC et à l’agence VU
Commissaire de l’exposition Galerie Le Réverbère, Lyon

Maia Flore et Guillaume Martial créent tous les deux des photographies dans lesquelles ils se mettent en scène, dans une esthétique et une recherche propres à chacun. Ils laissent libre cours à leurs sens et leurs intuitions, défiant sans cesse les règles de la représentation.

L’univers de Maia Flore est une porte grande ouverte sur le rêve et l’imaginaire. Chacune de ses photographies semble être une histoire en train de se dérouler dont elle est le personnage principal. Avec sa longue chevelure blond vénitien et sa peau diaphane, la jeune femme traverse des paysages dépouillés, les survole suspendue à des objets improbables, s’installe dans les musées ou sur les scènes de théâtre. Son corps fusionne avec le monde. Il a une respiration, comme une langue qui divague.

Ancien sportif de haut niveau, Guillaume Martial interroge dans ses photographies sa relation à l’espace urbain. Il questionne les lieux dans lesquels il s’installe pour y insuffler davantage de poésie et pose les bases d’un alphabet personnel, coloré et jubilatoire, dans un cadre géométrique. Il se dégage de ses photographies une fantaisie burlesque et un peu absurde qui n’est pas sans rappeler Jacques Tati. Guillaume Martial dépasse ainsi la simple représentation du réel avec en filigrane cette question : « Comment l ‘homme peut-il s’adapter à son environnement urbain et se l’approprier ? » . Avec une bonne dose de dérision, sans aucun doute !
 



Exposition du 19 janvier au 16 avril 2016


Dossier de presse à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici
© Maia Flore

Photo haute définition à télécharger ici
© Guillaume Martial