danse hip-hop

Asphalte
Tarif Turquoise
fri 27, sat 28 may 2011 / 20h30
durée 1h
Théâtre La passerelle

Conception, chorégraphie, lumières Pierre Rigal

Asphalte, né de la rencontre entre Pierre Rigal, chorégraphe contemporain, et cinq jeunes danseurs de hip-hop, semble tout droit sorti d’un jeu vidéo. Dans un univers urbain, des êtres mi-hommes mi-robots «tracent la route» dans une course effrénée, orchestrée par des feux de signalisation et les bruits assourdissants d’un périphérique invisible.
Au centre de la scène, une intense lumière émane d’un bloc rectangulaire qui se découpe, tranchant, dans l’espace nu, évoquant les tours des cités d’aujourd’hui. Autour de cet imposant monolithe fluorescent, dont les couleurs changeantes sont un clin d’oeil à l’esthétique du pop-art, les personnages, tantôt inquiets, tantôt joyeux et bondissants, se rencontrent, se fuient, se cherchent. Absorbés par la ville-manga et ses violences, chacun lutte pour échapper au formatage. Les corps, au début sous contrôle, empêchés, manipulés par des forces extérieures, vont peu à peu se rebeller et se libérer avec une vitalité explosive.
Dans cette pièce nerveuse, aux images très cinématographiques, le chorégraphe Pierre Rigal dit l’impact des environnements urbains sur le corps humain. Avec une bonne dose d’humour et une poésie décalée, il pointe malicieusement l’absurdité de notre civilisation.
Un véritable tourbillon d’énergie dansée, de lumières et de couleurs : du plaisir à l’état pur.

--------------------------------------

EXTRAITS DE PRESSE

«Un écran blanc derrière lequel des lumières multicolores apparaissent et disparaissent. Le décor et la magie d’Asphalte sont plantés en quelques secondes. Feux de signalisation, lueurs mouvantes d’une ville la nuit, le blues du périph’ se traîne dans la gadoue des banlieues. En deux minutes, un feu d’artifice de cubes multicolores se transforme en un jet de pierres. Le scénario n’est pas le même de chaque côté du mur : un bombardement peut en cacher un autre. Cette ambiguïté qui fonde Asphalte, Pierre Rigal la manipule rien qu’avec des jeux de lumière. A chaque volte d’images et de sens, c’est le double visage de la banlieue qui apparaît, et avec elle, l’essence même du hip-hop, danse originelle de ghetto, de la survie.»
Le Monde

«Asphalte est une sorte de voyage aux frontières du hip-hop et du contemporain. Jouant avec des pavés de lumière, esquivant un mur ou s’incrustant dans la lumière stroboscopique, la jeune troupe réunie par Pierre Rigal gagne la partie.»
Danser

-----------------------------------
EXTRAIT VIDEO
http://www.youtube.com/watch?v=C8CmYH4GLaM&feature=related


INTERVIEW DE PIERRE RIGAL SUR ARTE
http://www.dailymotion.com/video/x811mw_asphalte-de-pierre-rigal_creation
 


Conception, chorégraphie, lumières Pierre Rigal

Danseurs : Mathieu Hernandez, Hervé Kanda, Yoann Nirennold, Camille Regneault et Julien Saint-Maximin
Musique Julien Lepreux
Assistante artistique, costumes Mélanie Chartreux
Constructeur décor, lumières Frédéric Stoll

Coproduction : compagnie dernière minute, Suresnes Cités danse 2009, TGP–CDN de Saint-Denis, Le Parvis–scène nationale de Tarbes-Pyrénées. Avec le soutien du Théâtre Garonne à Toulouse, de la DRAC Midi-Pyrénées, de la Région Midi-Pyrénées et la Ville de Toulouse.

La compagnie dernière minute reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas pour le développement de ses projets.

Crédit photo : Pierre Grosbois
 


Télécharger le dossier de presse : ici