théâtre

Bye Bye Gillo & Hello veut dire bonjour
Tarif Amande
wed 4 dec 2013 / 19h
durée 2h
Théâtre La passerelle

Spectacles en arabe surtitré

HELLO VEUT DIRE BONJOUR
De Taha Adnan (Maroc)
Mise en scène Bashar Murkus (Palestine)

« We can stand anything except a succession of ordinary days. That is called boredom… »
Goethe

Walid entre dans un café et, probablement pour tuer l’ennui, commence à provoquer les clients. De façon assez illogique, les événements vont le conduire à tuer l’un des habitués du café. Walid décide alors de prendre en otage Michelle, la serveuse. Informé de son crime par la police, cette dernière se rend sur les lieux et petit à petit tot s’enlise, chacun campant sur ses positions… Qui est au fond le véritable otage ? Walid, Michelle ou les officiers de police ?
Portée par une équipe libanaise et traitée sur un mode burlesque façon BD, Hello veut dire bonjour nous parle de la manière dont les conflits se répercutent dans la vie des gens ordinaires.
 

BYE BYE GILLO
De Tarek El Bacha (Liban)
Mise en scène Fouad Yammine (Liban)

Mis en scène par un jeune auteur palestinien de 22 ans, Bashar Murkus, et écrit par un auteur marocain, Taha Adnan, Bye Bye Gillo est le récit d’Al-Gillalee, alias Gillo, sur le point d’être expulsé de la Belgique vers le Maroc, son pays natal. Jeté dans l’avion sous l’escorte de deux anges gardiens en képi, il livre, dans un monologue poignant, ses souvenirs d’enfance et le récit de sa vie en Europe. Ses aventures de sans papier et de petit voleur, son asservissement à Bruxelles par son oncle et l’épouse de ce dernier, sa grande déception amoureuse, bref toutes les épreuves traversées, dont il sort à la fois plus lucide et plus libre.
Un spectacle en forme de cri de révolte, répété et travaillé dans des conditions difficiles près de Jérusalem, qui témoigne de la réalité de tous ces hommes qui connaissent aujourd’hui l’exil.

Ce projet de dramaturgie arabe contemporaine se présentera à Gap autour de plusieurs rendez-vous :

Lundi 2 décembre :
- à 20h30 au cinéma Le Club, Gap :
Projection du film Millefeuille de Nouri Bouzid (Tunisie, 1h45, 2012)
Pour en savoir plus cliquez ici

Mardi 3 décembre :
- à 18h au Bar L’Entre-sort :
Lecture de La Peur de Hatem Hafez par les étudiants de l’Ecole régionale d’acteurs de cannes dirigée par Nadia Vonderheyden (accueillie la saison passée avec La Fausse Suivante).
Pour en savoir plus cliquez ici
- à 20h30 sur le plateau du théâtre : N’enterrez pas trop vite Big Brother de Driss Ksikes (Maroc), mis en scène par Catherine Marnas.

Mercredi 4 décembre :
- à 16h à la Médiathèque de Gap,
Lecture
de La Maison de Arzé Khodr par les étudiants de l’ERAC dirigée par Nadia Vonderheyden
Pour en savoir plus cliquez ici
- à 19h sur le plateau du théâtre : Bye Bye Gillo , de Taha Adnan (Maroc), mis en scène par Bashar Murkus (Palestine), suivi de Hello veut dire bonjour , de Tarek El Bacha (Liban), mis en scène par Fouad Yammine (Liban)


Bye Bye Gillo :
Texte Taha Adnan (Maroc)
Mise en scène Bashar Murkus (Palestine)
Avec Nicola Zreineh, Atta Nasser, Eid Aziz
Scénographie Rami’Arda
Régisseur technique Issam Rishmawi

Hello veut dire bonjour :
Texte Tarek El Bacha (Liban)
Mise en scène Fouad Yammine (Liban)
Avec Tarek Bacha, Sabine Choucair, Daniel Balaban Alain Saadé
Régisseur technique Racelle Ishak

Produites dans le cadre du projet Dramaturgie arabe contemporaine porté par la Friche la Belle de Mai ; Al-Harah Theater (Beit Jala, Palestine) ; El Teatro (Tunis, Tunisie) et Shams (Beyrouth, Liban)

Financé par l’Union européenne (Programme IEVP) en partenariat avec la Région PACA ; Régie culturelle ; Marseille-Provence 2013 ; Institut français ; Maison Antoine Vitez

Crédits photos D.R.Med Karim El Amri / Sofian Ben Youssef


Dossier de presse à télécharger ici

Photo haute définition de Bye Bye Gillo à télécharger ici
Crédit photo Med Karim El Amri

Photo haute définition de Hello veut dire bonjour à télécharger ici
Crédit photo Med Karim El Amri