Jonglage & platines | Côté cour

Dystonie
Tarif Grenat
mon 12 nov 2018 / 19h
tue 13 nov 2018 / 20h30
wed 14 nov 2018 / 19h
durée 50MIN
Théâtre La passerelle

Cie deFracto
Ecriture André Hidalgo, Guillaume Martinet, Van Kim Tran

Spectacle accueilli en coréalisation avec le Théâtre Durance de Château-Arnoux, programmé dans le cadre des Allers/retours entre les deux théâtres.

A voir en famille dès 9 ans


Rencontre à six mains, quelques balles et des vinyles, entre grâce et facéties. De l’art de revisiter le jonglage pour en faire un mode d’expression corporel, ludique et inédit.

La dystonie désigne un trouble musculaire, provoquant de gestes incontrôlés ou sans tonicité. Un nom qui n’a pas été choisi par hasard par la compagnie deFracto pour cette proposition atypique qui renouvelle l’art de la jonglerie et explore son langage davantage comme une manière d’être au monde, qu’une simple performance.
Ils sont trois jongleurs-danseurs à se partager un long couloir lumineux, sorte de piste aux étoiles menant à un tourne-disque. L'un, silhouette androgyne aux postures de statue, semble habité par l’unique obsession de changer de vinyle. Il se tient à l'écart du duo énergique formé par les deux autres, sortes de satellites qui le suivent et gravitent autour de lui, jonglant avec de nombreuses lunes blanches dans le but de troubler sa trajectoire. La collision de leurs sensibilités, sur fond de scratchs et d’hybridation musicale, va produire autant de manières de jongler, de rapports différents à la balle. Des jeux s’engagent, comme des dialogues. Ils jonglent avec une, deux, trois ou des dizaines de petites balles blanches, les rattrapent, les esquivent ou les ignorent superbement, par jeu et par défi. Peu à peu, le troisième larron se joint à leurs facéties et s’intègre dans le duo… Entre nonchalance comique et frénésie virtuose, d’un temps suspendu à un tempo de comédie, les trois-là nous démontrent combien jonglerie peut rimer avec pitrerie !


-------------

EXTRAIT VIDEO DU SPECTACLE


-------------

LA PRESSE EN PARLE

« Les trois jongleurs-danseurs offrent une traversée humoristique et virtuose dans un univers contrarié par des mouvements involontaires. Avec de simples objets comme des vinyles, ils font monter la tension et la pression en jouant sur des équilibres instables. Facétieux juste comme il faut, ils finiront par faire tourner la platine, au risque de provoquer bien des débordements chorégraphiques. »
LA TERRASSE

« La dystonie est un trouble du mouvement. Loin du diagnostic médical, la compagnie deFracto recherche, entre deux mouvements, l’équilibre entre les corps et les objets. Deux hommes jonglent au-devant d’un troisième, presque statufié. Qu’ils partagent une, trois ou des dizaines de balles, ils créent en un rythme effréné un spectacle d’une modernité décapante. »
TELERAMA

« La compagnie deFracto tient là un très bon spectacle, de jonglage évidement, d’expérimentation, encore, et pas avare de malice, qui plus est. (…) Dystonie explore l’engagement du corps, le rythme qui relie la jongle à la danse et notamment au hip-hop, qui la relie aussi à la musique. Autant dire que les territoires sont vastes et que les jongleurs ont matière à travailler. Mais ils le font toujours avec un plaisir manifeste, sans se prendre au sérieux, et en ayant soin que l’humour vienne désarmer ce qui pourrait être aride ou austère dans leur proposition. »
TOUTELACULTURE.COM

 


Écriture André Hidalgo, Guillaume Martinet, Van Kim Tran - Jonglage André Hidalgo, Guillaume Martinet, Joseph Viatte
Composition musicale Sylvain Quément
Regard extérieur et mise en scène Eric Longequel
Regard extérieur jonglage et corps Jay Gillian
Création lumière Alrik Reynaud
Création costumes Eve Ragon
Spatialisation du son David Maillard

Coproductions : La maison des Jonglages, scène conventionnée, La Courneuve ; Le théâtre Louis Aragon, scène conventionnée Tremblay-en-France ; Le théâtre de Brétigny-Dedans Dehors, scène conventionnée ; La Cité du Cirque, Pôle régional des arts du cirque du Mans ; Cascade, Pôle National Cirque Ardèche Auvergne-Rhône-Alpes , Bourg-Saint-Andéol ; Mirabillia, International circus and performing arts festival, Italie ; Furies, PNAC en préfiguration, Chalons-en-Champagne ; CirquEvolution
Soutiens : Théâtre du Cormier et la Ville de Cormeilles-en-Parisis ; l'Espace Germinal ; l'association Sham du Bourget
Accueils en résidence : Subtopia, creative Hangar, Stockolm ; La Grainerie, Fabrique des arts du cirque, Balma ; Cirqueon, Support and development of contemporary circus, République Tchèque ; La Ferme du Buisson, scène nationale de Noisiel ; Circa, PNAC de Auch
 


Le dossier de presse de la saison  à télécharger ici