jonglage | Les excentrés

Flaque
Tarif Amande
du 5 au 11 avril 2020 / 19h
durée 1h
Dans les villes des excentrés

Cie deFracto
De & avec Eric Longequel, Guillaume Martinet, David Maillard
 

À voir en famille dès 10 ans

 

Après Dystonie, la compagnie deFracto continue d’explorer un art de la jongle réinventé, célébrant avec humour le (dés)équilibre permanent entre hip-hop (faussement) nonchalant et art du clown.

On est heureux de retrouver cette compagnie dont la signature est un travail du corps totalement singulier, explorant moins la performance jonglée que la souplesse, le lâcher-prise, l’accident. Car selon Eric Longequel et Guillaume Martinet, la jonglerie est d’abord une affaire de poésie, d’humour et d’absurde, quelque part entre cartoon et butô.
Dans Flaque, deux jongleurs, accompagnés sur scène par le DJ David Maillard, s’amusent à casser les codes de leur discipline et n’hésitent pas à sortir du cadre. Corps élastiques, balles explosives, rattrapages torturés et ratés fantastiques : nos héros sont insaisissables, de vrais hommes caoutchouc… Et derrière leur maladresse calculée émerge peu à peu une poésie de l’absurde, voire une célébration du loupé. « On peut certes rater une chorégraphie, mais on peut aussi chorégraphier un raté. Et si l’on rate cette chorégraphie, est-ce un échec ou un double succès ? », s’interrogent-ils malicieusement. Portés par une Rhapsodie de Liszt autant que par des beats électro, leurs mouvements traduisent la fragilité de nos existences, dérisoires et toujours sur le fil. Juste une flaque, peut-être, mais dans laquelle on est ravi de sauter à pieds joints !

Dimanche 5 avril à 19h à Tallard
Mardi 7 avril
à 19h à Chabottes
Mercredi 8 avril
à 19h à Chorges
Vendredi 10 avril
à 19h à Veynes
Samedi 11 avril
à 19h à Embrun


-----------
TEASER DU SPECTACLE


--------------
LA PRESSE EN PARLE

« Est-il question de danse, de jonglage, des deux ? Peu importe, ce qu’accomplissent les deux artistes sur des boucles électro-minimalistes évolutives est aussi hypnotisant que burlesque. Leurs corps mous, flasques, élastique tombent, se relèvent, rattrapent les balles dans une forme de ballet graphique jonglé auquel nous sommes peu habitués. (…) Ils ont pris les clés de la liberté et laissent parler les corps qui tantôt s’emballent dans des mouvements fluides apparemment anarchiques, tantôt se répètent jusqu’à la transe. »
Stradda

« Ces deux-là ont l’air de tout prendre par-dessus la jambe… ou par-dessus l’épaule, la hanche ou le genou. Hommes-caoutchouc, personnages de cartoons à la Tex Avery, Guillaume le tout frisé et Eric le bourru marmonnent, mâchonnent mais surtout se donnent la réplique sans relâche dans un époustouflant duo dansé-jonglé.
Les deux garçons (lauréats du prix Jeunes Talents Cirque en 2009-2010) – et leur acolyte régisseur DJ, qui renvoie de temps en temps une balle perdue – font partie d’une génération cernée par la technique depuis le berceau. Fils électriques qui envahissent le plateau et dans lesquels on finit fatalement par se prendre les pieds, gestes de cadreurs très maîtrisés mais pour le moins énigmatiques… la technologie est partout, avec son décorum parfois vide de sens. Elle fait jeu égal, ici, avec une esthétique de crise : sol en gravier (qui rappelle que la compagnie peut aussi se produire en rue), joggings bouffés aux mites. C’est dans cet équilibre entre absurdité et prise de risque, précision du geste et nonchalance, que se situe cet élégant « pas de deux » mené avec humour et une désinvolture trompeuse.
»
Télérama


Jonglage Guillaume Martinet, Eric Longequel
Création musicale, régie plateau David Maillard
Mise en scène Johan Swartvagher
Regard extérieur jonglage Jay Gilligan
Création lumière David Carney


Dossier de presse de la saison 2019-20 à télécharger ici
Photo haute définition à télécharger ici