danse, transe & marathon

Folk-s
Will You Still Love Me Tomorrow ?
Tarif Grenat
tue 27 jan 2015 / 20h30
durée 1h30
Théâtre La passerelle

Chorégraphie Alessandro Sciarroni

C’est à la fascinante expérience d’un marathon de danse que nous convie Alessandro Sciarroni. Un spectacle qui, en toute cohérence, ne prendra fin qu’avec l’épuisement des interprètes ou du public !
Dans Folk-s, le chorégraphe italien et cinq de ses compagnons bousculent les traditions et se lancent à corps perdu dans le Schuhplattler. Une danse folklorique bavaro-tyrolienne, dont le nom (« battre la chaussure ») vient du fait qu’elle consiste à frapper ses souliers et ses cuisses avec la paume de ses mains. Mais attention, sur le plateau, n’attendez ni bretelles, ni culottes de peau, tout juste un chapeau de feutre vissé sur l’une des têtes virevoltantes. Car c’est au présent qu’Alessandro Sciarroni a décidé d’éprouver cet art ancestral.
En silence puis en musique, les performeurs apprivoisent petit à petit la chorégraphie, ses pas et ses sauts répétés à l’infini. Séquence après séquence, le répertoire de leurs gestes s’élargit, la danse gagne en complexité, dans une dynamique qui semble pousser chacun au-delà de ses limites physiques.
En jouant avec ses codes tout en préservant sa structure originelle, Alessandro Sciarroni entraine le Schuhplattler vers un imaginaire différent. Sous son impulsion, la danse traditionnelle se mue en rituel social contemporain, interrogeant la relation entre le flux collectif et le corps individuel. Comme un appel à poursuivre, vaille que vaille, la grande ronde du « danser-ensemble ». Pour aujourd’hui et pour demain.


--------------------------------------
LA PRESSE EN PARLE

« Hybrider une danse traditionnelle bavaroise avec un marathon, ça donne quoi ? Un spectacle étonnant chorégraphié par Alessandro Sciarroni. Cette pièce pour six danseurs remontés s’enracine dans le Schuhplattler, cette incroyable danse exécutée en short de cuir durant laquelle l’interprète se claque les cuisses, les mollets, les pieds en sautant d’une jambe sur l’autre. Ce qui était à l’origine une parade de séduction, devient ici un moteur de transe douce qui emporte les danseurs dans une ronde hypnotique. »
TELERAMA SORTIR

« La pièce de l’Italien Alessandro Sciarroni est une curiosité. Le chorégraphe est parti d’une réflexion sur les danses folkloriques. Il utilise les phrases chorégraphiques, les ryhtmes et frappes du Schuhplattler. Cette danse obsédante qui regit les corps jusqu’à l’extrême fatique ou jusqu’à la transe emporte collectivement la communauté, scène et salle.
En décodant et recodant la danse folk, le chorégraphe réinvente une manière de survivre ne misant que sur le présent et le direct . C’est culotté, à la tyrolienne, bien sûr.
»
LIBERATION
 

--------------------------------------
EXTRAIT VIDEO


Dossier de presse à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici