théâtre

Gemelos
Tarif Grenat
tue 12, wed 13 feb 2013 / 20h30
durée 1h45
Théâtre La passerelle

D'après Le Grand Cahier d'Agota Kristof
Cie Teatrocinema

Spectacle en espagnol surtitré en français

 

Spectacle mythique de la compagnie Teatrocinema, Gemelos, créé en 1999, n’a cessé d’être joué et constitue le fondement du travail de ces artistes chiliens : questionner nos mémoires collectives, réinterroger encore et toujours l’humanité en utilisant mime, masque, jeu d’acteur, chants et projections avec un art qui leur est propre.
Conçu d’après Le Grand Cahier d’Agota Kristof, Gemelos raconte le parcours initiatique de jumeaux confiés par leur mère à leur grand-mère, qui les recueille à contrecoeur. Surnommée « La sorcière » et soupçonnée d’avoir assassiné son mari, elle vit à l’écart du village. Dans ce contexte hostile, les deux garçons vont apprendre seuls à se débrouiller et à survivre en s’astreignant à de nombreux exercices d’endurcissement
du corps et de l’esprit.
De cette histoire tragique, les Chiliens font un conte universel, une métaphore de la dictature de Pinochet en s’attachant, comme dans toutes leurs créations, à fondre les langages et techniques du théâtre et du cinéma. Évoluant dans une esthétique entre film d’animation et BD, trois artistes, marionnettistes, bruiteurs et musiciens interprètent tous les rôles, passant du tragique au burlesque avec brio. Ils déambulent dans un castelet à taille humaine qui démultiplie les espaces et crée des effets de perspective. Les personnages, aux visages couverts de demimasques et à la gestuelle saccadée, évoquent des pantins, petits êtres innocents manipulés par la folie de la guerre.
Un théâtre magnifique, qui touche au coeur et à l’esprit.
 

--------------------------------------

LA PRESSE EN PARLE


« Le ravissement du conte de fées qu’est Gemelos tient à la parfaite maîtrise des différents éléments mis en jeu par la compagnie : le lieu du jeu et ses accessoires, le jeu des acteurs et celui qui s’opère entre l’espace et le temps.
Gestuelle, voix, musique, costumes, masques, décors, toiles peintes, objets en bois miniatures, projections, lumières, procédés d’apparition ou d’escamotage des uns et des autres, jeu des écrans délimitant le regard pour mieux le focaliser, jeu avec l’espace pour rapprocher ou éloigner du regard du spectateur les scènes, les personnages ou les objets pour en accentuer les émotions et la poésie, etc… Toutes choses qui font de Gemelos une pièce rare, forte et qui, personnellement, m’a fait penser aux cadeaux cinématographiques que sont les films d’animation de Jiri Trnka
. »
Arte

« Rares sont les créations qui touchent si fort au cœur et à l’intelligence.
Gemelos est de ces spectacles dont on sort en larmes, triste et régénéré. Du Grand Cahier d’Agota Kristof, qui raconte à la première personne du pluriel l’itinéraire en temps de guerre de deux frères réfugiés chez leur effroyable grand-mère, les acteurs-metteurs en scène ont tiré une bouleversante métaphore de leur histoire, celle du Chili de Pinochet.
L’intuition de transposer ce roman à la langue coupante dans un espace miniature aux couleurs enfantines se révèle vite évidente pour en extraire la fable douloureuse. Les changements constants d’échelle, de l’humain au pantin, traduisent mieux que les mots la dévastation de l’enfance, paradis à jamais perdu. Sous les masques des acteurs à la gestuelle mécanique, c’est toute une jeunesse chilienne brutalement expulsée de l’insouciance par les militaires putschistes qui surgit devant nos yeux, pour atteindre à cette souffrance universelle de la mémoire collective.
»
Libération

« Ces Chiliens tentent de dire l’innommable : l’enfance volée, la guerre, la Shoah, dans l’intimité d’un conte miniature. Pour cela, ils utilisent les faibles ressources, les ressorts sensibles, de la pantomime et du théâtre de marionnettes. On sort de l’aventure ému comme devant un jouet brisé, au bord des larmes, un peu bête mais régénéré. »
Le Figaro


--------------------------------------

EXTRAITS VIDEO


 

AUTOUR DU SPECTACLE

Projection du film Rue Santa Fe (2008, 2h40), un documentaire de Carmen Castillo
Lundi 11 février à 20:30 au cinéma Le Club, Gap
Séance gratuite réservée prioritairement aux personnes possédant un billet pour Gemelos
Pour plus d'infos cliquez ici
 


Adaptation théâtrale et mise en scène Laura Pizarro, Zagal et Jaime Lorca
Avec Laura Pizarro, Zagal, José Manuel Aguirre
Musique originale et interprétation Zagal
Scénographie, costumes, masques, objets et machinerie Eduardo Jiménez et Rodrigo Bazáes
Création lumière Juan Cristobal Castillo
Réalisation des costumes Marco López et Marco Antonio López
Assistant scénographie David Coydán
Assistants fabrication Loreto Monsalve et Enrique Gómez
Direction technique et régie lumière Luis Alcaide Marchant
Son José Luis Fuentes
Machinerie et surtitrages Montserrat Quezada A.

Production : Compagnie Teatrocinema (Chili)
Avec le soutien de FONDART (Fond pour le développement des Arts - Gouvernement Chilien) et de l’Onda
Production déléguée de l’exploitation en Europe : scène nationale de Sète et du Bassin de Thau


Crédit photo : Montserrat Quezada
 


Dossier de presse à télécharger ici

Photo haute résolution à télécharger ici