Récit épique d un félin | Côté cour

Gus
Tarif Grenat
mon 26, tue 27 mar 2018 / 19h
durée 1h
Théâtre La passerelle

De et avec Sébastien Barrier, musique Nicolas Lafourest

A voir en famille dès 10 ans

En duo avec son ami musicien Nicolas Lafourest, Sébastien Barrier tire le portrait de Gus, une teigne féline, abandonné tout petit puis recueilli, cajolé et aimé. Un conte rock et intensément tendre, tenter de comprendre ce qui se cache derrière l’apparente agressivité de ce félin…

Drôle de Gus que ce Gus-là. Il y a dix ans, il a été recueilli dans une poubelle par Nicolas Lafourest, musicien, ami et complice de Sébastien Barrier. Nicolas l’a offert à sa compagne et tous deux ont couvert d’affection ce chaton famélique et mal engagé dans la vie. Comment expliquer alors qu'il soit devenu hargneux, voire dangereux, qu’il siffle, gifle, crache, mord et griffe dès qu'un autre que son maître s'en approche ? Pourquoi reste-t-il si méfiant, sans cesse sur ses gardes, quand tout autour de lui n'est désormais qu'amour et sérénité ? Gus est-il déprimé, durablement traumatisé ? Comment comprendre Gus ? Et surtout, est-il heureux ?
Pour nous parler de ce matou mal peigné, Sébastien Barrier, lui-même maître d’un inénarrable Wee-Wee aperçu dans ses spectacles précédents, a retrouvé ses camarades de Chunky Charcoal : Nicolas Lafourest à la guitare, et Benoît Bonnemaison-Fitte au dessin. Conteur, performeur, bonimenteur au pedigree d’exception, il a façonné le portrait de Gus avec tendresse et attention, car pour lui, sous sa carapace peu aimable, Gus a beaucoup à nous apprendre. Observant la relation privilégiée liant l'homme à l'animal, et vice versa, il nous conte en mots, en images, en sons et en chansons une épopée à pattes de velours.
 

LA PRESSE EN PARLE

« Dans ce premier spectacle jeune public, le recours à l’animal aimé de tous ou presque permet avant tout à Sébastien Barrier de s’adresser à l’enfant sans renoncer à rien de sa verve satirique à l’inventivité plus galopante que son héros à quatre pattes. De rendre accessible aux petits sa vision mélancolique du monde et sa manière très personnelle de se débrouiller avec. Portrait de chat atypique, Gus s’adresse ainsi à l’intelligence autant qu’à la sensibilité. »
La Terrasse

« Le batteur de pavé sait alpaguer le public comme personne. Les enfants ouvrent grand les yeux et les esgourdes. Drôle de gus ce gars qui parle sans reprendre sa respiration, entouré de ballons noirs qu’il éclate à coups de bottes. Qui chante aussi, derrière sa batterie, les aventures de son matou errant. Pendant ce temps, Petit Ours Brun va à l’école. »
Le Figaro

« Mélancolique, en mal d'amour, bigleux et tyrannique, intelligent et retors, ce matou est aussi asocial. Sous ce masque animal, Barrier évoque avec pudeur les enfants fragiles dont le départ dans la vie ne se fait pas sur les chapeaux de roue mais pour qui, malgré tout, l'espoir luit. C'est malin, sensible et drôle aussi. Dans une séquence surprenante, il place même le jeune public en situation d'exercer son courage. Les parents frémissent. Les gamins sont émus.»
Télérama
 

Teaser du spectacle


Interview de Sébastien Barrier sur France Culture
Emission "Par les temps qui courent" - Marie Richeux

 


De et avec Sébastien Barrier
Musique Nicolas Lafourest
Dessins Benoît Bonnemaison-Fitte
Créations lumières Jérémie Cusenier
Régie générale et regard extérieur Chloé Gazave

Production : Sébastien Barrier - Production déléguée et tournées : CPPC (centre de production des paroles contemporaines)
Coproduction : Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique, Nantes ; La Colline, Théâtre National, Paris ; Le Channel, scène nationale de
Calais ; Espace Malraux, scène nationale, Chambéry et Savoie ; L’Aire Libre, St-Jacques de la Lande


Dossier de presse à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici
crédit photo : C. Ablain