théâtre | Côté cour

La Soucoupe et le Perroquet
Tarif Amande
thu 30, fri 31 mar 2017 / 19h
durée 1h
Théâtre La passerelle

Texte & mise en scène Paul Pascot
Comédiens Paul Pascot, Florine Mullard

De jeunes comédiens adaptent librement l’émission culte Strip Tease. Une fable drolatique sur la folie de nos rêves. Attention talents à suivre !

Drôle d’oiseau que ce Perroquet, proposé par de tout jeunes artistes fraîchement sortis de l'ERAC (École Régionale d’Acteurs de Cannes). Inspirés par le magazine belge Strip Tease, Paul Pascot et Julie Cardile ont adapté à leur façon l’un de ses sujets les plus fameux, La Soucoupe et le Perroquet. Une vieille maman et son fils de 50 ans y vivotent de la vente de poireaux sauvages. Et pendant qu’elle s’accroche depuis plus de vingt ans au souvenir de son perroquet empaillé, il s’affaire dans le jardin à terminer la soucoupe volante qui l’enverra bientôt dans l’espace…
Sur scène, la mère et le fils sont devenus Corinne et Didier, couple bancal dont l’un rêve obstinément de s’envoler, tandis que l’autre, adhérant corps et âme au mythe de son conjoint, est cantonnée à faire bouillir la marmite. Prenant cette histoire de Don Quichotte astral comme prétexte à parler de nos rêves, de l’amour et de la mort, l’auteur a inventé une langue propre aux personnages, les transformant en héros à la fois touchants et monstrueux.
Quant à la scénographie, elle est composée de deux structures métalliques qui figurent l’habitat et l’atelier de l’inventeur. Littéralement « perchés », Corinne et Didier sont aussi isolés, chacun dans son monde, chacun sur sa planète.
Etrange, presque désespérée, mais aussi d’une drôlerie décapante, cette fable en 21 courts tableaux nous donne une belle occasion de découvrir les remarquables qualités de jeu et d’écriture de ces très jeunes metteur en scène, auteurs et comédiens.


LA PRESSE EN PARLE

« Départ imminent pour les étoiles !
(...) Si l’on croit au début à deux amoureux fleur-bleue qui se sont rencontrés dans une fête foraine, on sent peu à peu affleurer une sourde violence dans leurs rapports. Ce sont deux êtres perdus, inadaptés. Comme leur vie leur langage est particulier, joue sur les mots, détourne le sens. Un spectacle porté par de jeunes comédiens épatants qui savent trouver la candeur mais aussi la dureté et l’exigence.
»

Zibeline


 


Texte et mise en scène Paul Pascot

Collaboration artistique & aide à l’écriture Julie Cardile
Comédiens Paul Pascot, Florine Mullard (comédiens de l’ensemble 22 de l’ERAC)
Voix Off Julien Breda

Regard complice & précieux Christian Jehanin
Travail corporel Aurélien Desclozeaux
Création Lumière Nanouk Marty
Construction décor Christian Geschvindermann
Régisseur général & Lumière Neills Doucet ou Florian Lecomte
Régisseur son Pauline Parneix

Production : Friche la Belle de Mai ; École Régionale d’Acteurs de Cannes avec le soutien du FIJAD (Fonds d’insertion pour jeunes artistes dramatiques de la Région et de la DRAC PACA), dans le cadre de leur mobilisation pour accompagner la professionnalisation des jeunes artistes formés à l’ERAC.
Avec le soutien de la Chartreuse-­CNES


Dossier de presse du spectacle à télécharger ici

Dossier de presse de la saison 2016-17 à télécharger ici

Photo en haute défintion à télécharger ici