danse

La Vérité 25x par seconde
Tarif Pourpre
tue 23 nov 2010 / 20h30
durée 1h15
Théâtre La passerelle

Conception Frédéric Flamand
Chorégraphie Frédéric Flamand et les danseurs du Ballet National de Marseille
Scénographie Ai Weiwei assisté de Nadine Stenke
 

La danse de Frédéric Flamand est obsédée d’images virtuelles qui influent sur les corps réels. Sa nouvelle création pour le Ballet National de Marseille parle plus spécifiquement de l’image vidéo projetée «25 fois par seconde», en s’inspirant également du Baron perché d’Italo Calvino. Librement, la pièce y puise non une narration ou des personnages, mais quelques figures. Si le jeune baron fuyait les règles rigides de la société de l’Ancien Régime dans les arbres, il y trouvait aussi la solitude, et de piètres envols... Frédéric Flamand construit sa pièce sur ce paradoxe: il oppose des musiques à consonances baroques et des scansions électroniques, des solos d’une grande liberté individuelle et des mouvements d’ensemble parfaitement synchronisés, mais chorégraphie aussi la nostalgie de duos amoureux impossibles ou la violence de duels qui se voudraient rencontres. Tous les échecs de ceux qui se rêvent au-dessus du monde. Car le propos s’attache à des évasions contemporaines. Celles que l’on trouve non en montant dans les arbres mais en empruntant les chemins de métal, les branchages rigides, les échelles de fer conçues par l’architecte Ai Weiwei. Si les corps restés en bas sont dominés par les rouages et la rotation mécanique, ils vivent aussi de belles élévations et des portés lyriques.
Une pièce au propos complexe magnifiée par dix-huit danseurs riches d’expériences diverses, et emplis d’une constante énergie commune.

--------------------------------------------

EXTRAITS DE PRESSE

« Le décor, une grande sculpture mouvante qui monte et qui descend et sur laquelle d’autres, tout à fait identiques, viennent s’ajouter et s’entremêler pour jouer avec ou sans les danseurs. L’écriture chorégraphique se démultiplie comme les échelles. Panachée, dynamique, poétique, acrobatique, la danse très bien écrite de Flamand s’accorde le droit d’aborder tous les styles, du néoclassique au contemporain. Le tout est une œuvre magistrale nourrie de splendides tableaux. Du vrai et beau spectacle. »
Danser

« Les corps jonglent avec les éléments métalliques avec une légèreté confondante, traçant un flot de mouvements, dans une débauche de symétries et de ruptures, de synchronismes et de désarticulations, sans jamais perdre en fluidité. »
Wunnen Magazine

--------------------------------------------

EXTRAIT VIDEO
http://www.youtube.com/watch?v=1H3a6E0kOt0

--------------------------------------------

ACTION CULTURELLE EN LIEN AVEC LE SPECTACLE

Stage de danse contemporaine : Un corps et sa mise en mouvement par rapport et en rapport à l'espace et à ses composantes
Avec Katharina Christl, soliste du Ballet National de Marseille et chorégraphe
Samedi 29 et dimanche 30 janvier au théâtre La passerelle

+ d'infos

 


Conception Frédéric Flamand
Chorégraphie Frédéric Flamand et les danseurs du Ballet National de Marseille
Scénographie Ai Weiwei assisté de Nadine Stenke

Avec David Cahier, Katharina Christl, Malgorzata Czajowska, Yasuyuki Endo, Noémie Ettlin, Vito Giotta, Gabor Halasz, Martin Harriague, Benjamin Kahn, Nonoka Kato, Yoshiko Kinoshita, Grégoire Lansier, Marcos Marco, Angel Martinez, Béatrice Mille, Valentina Pace, Nahimana Vandenbussche, Peggy Ziehr

Conseiller artistique Bernard Degroote
Conseiller musical George Van Dam
Musiques : Heinrich Biber, Biosphère, Robert Henke, Pietro Locatelli, Pan American, Fausto Romitelli, Igor Stravinsky, George van Dam

Production : Ballet National de Marseille - Coproduction Le Grand Théâtre de Luxembourg
Coréalisation : Théâtre national de Marseille - La Criée
Le Ballet National de Marseille reçoit le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, de la Ville de Marseille et du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Crédit photo : Pino Pipitone


Dossier de presse : Télécharger ici