théâtre

Le Jeu de l'amour et du hasard
Tarif Turquoise
tue 7 dec 2010 / 20h30
durée 2h30
Théâtre La passerelle

De Marivaux
Mise en scène Michel Raskine
 

Destinés l’un à l’autre par leurs pères, Dorante et Sylvia refusent de se marier sans se connaître. Pour examiner son prétendant en toute liberté, Sylvia se fait passer pour sa suivante, Lisette. Mais Dorante a la même idée et troque son habit contre celui de son valet...
Michel Raskine s'empare de la célèbre comédie de Marivaux pour en livrer une version à la fois drôle et cruelle, bien loin de la convention. Au cœur de l'intrigue, il installe un quadrille de quinquagénaires, excellents comédiens, qui donnent à ce texte un relief inattendu.
«Cette œuvre est la pièce la plus jouée de Marivaux. C'est surtout la plus radicale. Elle est dense et... quasi mathématique. Algébrique, plus exactement. Deux + deux + deux personnages. Deux hommes et deux femmes, ou encore deux maîtres et deux serviteurs, soit deux couples de tricheurs, plus un père et son fils, organisateurs et voyeurs à la fois, d'une «expérience», démarche chère au Siècle des Lumières. Une comédie tragique, en somme. Nous tenterons aussi une expérience : faire jouer le quatuor déguisé par des actrices et acteurs qui n'ont plus vingt ans. Leur maturité et leur expérience, et de la vie, et de la scène, nous empêcheront de succomber à la trop commune «musique des mots». Entendre – ré-entendre? – ce qui se dit, voilà l’idée.
Pas ou peu de «décor», canapés d'époque par-ci par-là pour se poser ou se cacher, chandeliers et nappes damassées mais vêtements d'aujourd'hui, et la rugosité du temps qui passe se chargera de donner à ces danses d'amour la douce tristesse de la dernière passion.»
Michel Raskine

---------------------------

EXTRAITS DE PRESSE

« Comme il l’avait fait pour Huis clos, Michel Raskine offre à son public une mise en scène décapante d’un classique de la littérature. Avec un savoureux mélange d’humour, de modernité, de fraîcheur et de profondeur, le metteur en scène lyonnais dépoussière le théâtre du XVIIIe et redonne à l’œuvre toute l’intensité qui lui revient. »
Les Trois Coups

« Dans un palais habité par les fantômes d’un passé glorieux, Orgon et ses deux rejetons attendent on ne sait quoi, on ne sait qui, un qui viendra les réveiller de leur mort imagée. Comme les héros d’un film de Bunuel, ces bourgeois empreints de morgue ont perdu tout humanité. Ils trompent leur ennui dans le jeu de l’amour et du hasard. Tournant le dos aux lectures élégantes et raffinées d’un dramaturge réputé brillant, Michel Raskine révèle la profondeur et l’humanité de Marivaux. Superbe ! »
Le Progrès
 


De Marivaux
Mise en scène Michel Raskine

Avec
Stéphane Bernard, Arlequin
Christine Brotons, Lisette
Jean-Louis Delorme, Un laquais
Christian Drillaud, Dorante
Marief Guittier, Silvia
Guy Naigeon, Monsieur Orgon
Michel Raskine, Mario

Décor Stéphanie Mathieu
Costumes Josy Lopez
Lumières Julien Louisgrand
Assistant Olivier Rey

Production : Théâtre du Point du Jour–Lyon ; La Rose des Vents–Villeneuve d’Asq ; Le Bateau Feu–Dunkerque ; Théâtre de Sartrouville ; Le Granit–Belfort ; Théâtre des 2 Rives–Rouen ; La Comédie de Valence

crédit photo : Michel Cavalca
 


Dossier de presse : Télécharger ici