théâtre | Côté cour

Le Pas de Bême
Tarif Amande
du 20 au 22 feb 2018 / 19h
durée 1h
Théâtre La passerelle

Cie Théâtre Déplié

Bême, lycéen ordinaire, décide soudain de ne plus répondre à ce que l’on attend de lui. Doit-on forcer ce grain de sable à réintégrer le système ou lui laisser sa liberté d’action ? Une jeune compagnie pose la question. Transgressif et réjouissant.

Que se passerait-t-il si l’un d’entre nous ne jouait plus le jeu, sans qu’il y ait aucune explication à ce refus ? Comment réagirions-nous ? Cette question pourrait être posée partout où il y a un groupe, une société. Ici, la société est un lycée, et Bême, le réfractaire, est un adolescent sans souci, plutôt doué, bien dans sa peau. Seulement, il rend des copies blanches. Et son geste, si simple et infime soit-il, crée une effraction - en lui, chez ses amis, dans sa famille, dans la communauté scolaire. On sent que quelque chose pourrait basculer.
Le spectacle se joue autour d'une aire de jeu vide, où trois acteurs portent toutes les paroles : celles des parents, de la petite amie, du proviseur, et de Bême lui-même. Ils jouent les conflits et explorent les vertiges provoqués par la feuille laissée vide. Dans ce dispositif quadrifrontal - arène ? ring ? -, acteurs et spectateurs sont si proches les uns des autres qu'on pourrait les confondre. Le geste de Bême nous attire autant qu'il nous fait peur. Son acte « blanc » agit en creux comme un révélateur explosif sur son environnement. Mais pas question d’asséner des réponses. La jeune Compagnie Théâtre Déplié se contente de poser des questions, et c’est déjà beaucoup.

 

--------
LA PRESSE EN PARLE
 

« Le spectacle ne raconte pas une histoire, fut-ce celle de Bême, il met en scène une question. La creuse et, à force de creuser, tombe sur une autre question. Une vis sans fin. Le spectateur aura assisté à un intense moment de théâtre qui aura questionné le monde à travers un prisme qui nous concerne tous, il repart riche de quelques points d’interrogation. »
Médiapart

« Un théâtre brut, un théâtre pur qui va droit au cœur du public et ne le lâche jamais. Un titre indéchiffrable, un argument peu aguicheur. Et pourtant… La grande force de la pièce tient d’abord à son personnage. Bême est un lycéen doté de grandes capacités. Pourtant Bême fait « un énorme blocage ». Il s’obstine à rendre des copies blanches à ses professeurs. Dessinées avec simplicité et netteté, les situations sont immédiatement repérables. La pièce procède par fragments brefs et concis, esquissés et denses. Toujours l’essentiel. Le jeune Adrien Béal est un grand écrivain de plateau. Il opte pour une épure radicale : un dispositif quadrifrontal délimitant un espace nu où il propulse, avec une adresse et une dynamique sûre, ses trois comédiens comme des boules de billard. »
La Croix


 


Cie Théâtre Déplié
Mise en scène et écriture Adrien Béal

Jeu et écriture Olivier Constant, Charlotte Corman, Etienne Parc
Jeu et écriture à la création Pierric Plathier
Collaboration artistique Fanny Descazeaux
Lumière Jéremie Papin

Après la présentation d’une petite forme sur invitation du collectif 360 en juin 2013, le spectacle a été créé en mai 2014 au Théâtre de Vanves - scène conventionnée pour la danse et en juin 2014 à La Loge (Paris 11ème).
Avec le soutien de Lilas en scène ; l’Echangeur de Bagnolet ; La Colline - Théâtre National ; l’Atelier du Plateau - Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France, dans le cadre des Plateaux solidaires
Ce spectacle bénéficie de septembre 2016 à août 2018 du soutien de la Charte d’aide à la diffusion signée par l’ONDA, Arcadi Île-de- France, Culture O Centre, l’OARA, l’ODIA Normandie, Réseau en scène - Languedoc-Roussillon et Spectacle Vivant en Bretagne.