Poésie sonore & Toy music

Les Lectures [Z]électroniques
Tarif 10€ avec un verre
du 30 nov au 2 dec 2017 / 19h
durée 1h30
Théâtre La passerelle, Bar Entre-sort

De et avec Raphaëlle Bouvier et Maxime Potard
Détachement International du Muerto Coco

Autoproclamé « crétin et virtuose », un drôle de duo marseillais vous propose un apéro atypique : des lectures poétiques et thématiques accompagnées musicalement de jouets électroniques, samplers et mini enceintes. Tchin !

Piano premier âge, bidouillages sonores et poésie contemporaine : c’est le grand mix du Détachement international du Muerto Coco. Non pas une fraction gauchiste d’Amérique du sud (quoique ??) mais un duo surdoué, Raphaëlle Bouvier et Maxime Potard, tous deux formés au théâtre avant de décider de faire spectacle avec la poésie contemporaine. Une discipline « ludique, actuelle, bénéfique à tous » dont il leur paraissait indispensable de « casser les préjugés à son égard » en la démocratisant. Comment ? En la chahutant avec des micros, une pédale sampler, une table de mixage et des jouets d’enfants, qui servent de base musicale et sonore à leurs performances. Et en l’emmenant dans la rue, à bord de leur caravane sonore ou dans des médiathèques, festivals, chez des particuliers, et même dans un temple protestant ! Quant à leurs lectures, elles sont signées Rebotier, Tarkos, Pennequin, Adély, Matthews ou Mréjen... Venez découvrir les Muerto Coco à l’Entre Sort. Ils sont au moins aussi rafraîchissants qu’un bon café frappé et pourraient vous redonner l’appétit de la poésie. What else ?

--------------
LA PRESSE EN PARLE

« Le Détachement International du Muerto Coco vaut vraiment le déplacement. Sous cette énigmatique appellation se cachent Raphaëlle Bouvier et Maxime Potard. Tous deux passionnés de poésie contemporaine… et bien décidés à faire partager leur passion. Pourquoi ? Parce que «la poésie contemporaine est une discipline ludique, actuelle, bénéfique à tous» et qu’il leur paraît indispensable de «casser les préjugés à son égard». Comment s’y prennent-ils ? Ils proposent des Lectures z’électroniques pour deux humains et quelques machins. Les humains, ce sont eux. Les machins, ce sont les micros, la pédale sampler et surtout les jouets d’enfants qui servent de base musicale à la performance. Quant aux lectures, elles sont extraites de recueils des plus grands noms de la poésie d’aujourd’hui : Jacques Rebotier, Christophe Tarkos, Emmanuel Adély… Ce matin-là, c’était les Lectures z’animales, accompagnées des sons d’un jardin d’éveil comme on en a tous manipulé. Et si le décalage entre les textes et les sons prête à rire, il n’empêche que la réflexion fait son chemin. C’est à cela que visent ces Lectures z’électroniques, à faire réfléchir et agir. Car qui sait si certains des auditeurs-spectateurs n’auront pas envie d’aller lire les textes qui leur ont été proposés ? »
ZIBELINE

 


De et avec Raphaëlle Bouvier et Maxime Potard
Détachement International du Muerto Coco

Soutiens : Jouéclub, Les Pennes-Mirabeau ; Karwan, cité des arts de la rue, Marseille ; Ville de Marseille ; Conseil général des Bouches-du-
Rhône ; Le 3BISF, Aix-en-Provence ; Festival Parallèle, Komm’n act, Marseille


Dossier de presse à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici