magie nouvelle

Les Limbes
Tarif Grenat
tue 10 feb 2015 / 20h30
durée 55MIN
Théâtre La passerelle

De et avec Etienne Saglio

A voir en famille dès 10 ans

Etienne Saglio, déjà accueilli il y a quelques années avec Le Soir des monstres, est l’un des représentants les plus prometteurs de la « magie nouvelle », ce courant qui s’impose depuis une bonne dizaine d’années en nous faisant croire au surnaturel.
Il revient à Gap avec un nouveau spectacle, Les Limbes, et nous entraîne cette fois encore au cœur d’un conte étrange et symbolique, peuplé de créatures magiques…
En proie à ses fantômes, un homme, autrefois guerrier couvert de gloire, s’éloigne de la rive des vivants pour s’enfoncer doucement dans les limbes, cet endroit où errent les âmes des morts attendant d’être guidées vers le Paradis.
C’est ce voyage dans l’entre-deux mondes qui nous est conté par Etienne Saglio avec l’aide de trois fois rien – un pantin, un manteau rouge, une épée, un morceau de plastique – auxquels il donne vie grâce à son ingéniosité, son art de la manipulation et une légère pincée de magie… Défiant les lois de la nature, il crée avec les matières et les objets des images fantasmagoriques, évanescentes pour faire apparaître des âmes errantes, des êtres de lumière, une méduse, un compagnon de voyage, une baleine éblouissante, des étincelles de vie… Confronté à ces apparitions, le personnage, homme ou marionnette, s’oppose, se débat, se soumet, se laisse glisser…
Une plongée dans un univers fantastique et envoûtant où l’inanimé prend vie… Débridez votre imaginaire et bon voyage…


Spectacle présenté dans le cadre de la Biennale internationale des arts du cirque Provence-Alpes-Côte d’Azur


--------------------------------------
LA PRESSE EN PARLE

« C’est une longue étreinte qui n’en finit pas, tour à tour violente et complice. L’homme et la marionnette ne forment qu’un, au point qu’on ne sait plus, parfois, qui dirige qui, voire qui est qui, entre l’individu désarticulé et son double qui s’anime, seul, à l’autre bout du plateau. »
Libération

« Le "Petit Prince" de l'effet hallucinatoire nous emmène cinquante minutes durant dans les coulisses d'un entre-deux-mondes, celui des limbes (du latin limbus, marge, frange ; également lieu de béatitude pour les nouveaux-nés morts avant d'avoir été baptisés). Le jeune homme au manteau rouge et son double à la tête de (presque) mort, la quasi-obscurité, les ombres, la lumière blanche au fond du tunnel, l'âme matérialisée par un fantomatique long voile blanc... tout y est. En contrepoint, la musique baroque de Vivaldi sublime le tout. C'est beau et glaçant (enfants de plus de 10 ans). »
Télérama Sortir


--------------------------------------
EXTRAIT VIDEO

http://www.ay-roop.com/spectacle/nouvelle-creation-2014


Photo haute définition à télécharger ici

Dossier de presse à télécharger ici