Cabaret loufoque

L'idéal Club
Tarif Grenat
fri 18, sat 19 dec 2015 / 19h30

Théâtre La passerelle

26000 Couverts



Voilà un cabaret antimorosité juste pour se faire du bien dans la droite ligne de Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare accueilli en 2010 et demeuré bien vif dans l’esprit de ceux qui l’ont vu !
Bienvenue à l’Idéal Club ! En quête du show parfait, la bande des 26 000 Couverts nous régale d’une succession de numéros hétéroclites et totalement loufoques : chorégraphies bancales, trapézistes sans trapèze, domptage de tentes Decathlon et dressage de plantes vertes. Le tout accompagné de musiciens jazz-rock complètement déjantés. Du n’importe quoi, parfaitement orchestré et juste pour  rire !
Emmenés par le metteur en scène Philippe Nicolle, ces comédiens tout-terrain savent presque tout faire. Entre blagues ciselées et mini-cascades, rien n’est laissé au hasard. Digne des Monty Python, du Muppet-Show et des Deschiens, ce music-hall version 26 000 flirte avec la crème du genre. Une énergie fédératrice qui donne envie à toutes les générations de mettre le couvert !


LA PRESSE EN PARLE

« L’Idéal Club : un cabaret proche de la perfection ! L’Idéal Club, orchestré par Philippe Nicolle, est un spectacle que vous n’avez jamais vu ailleurs, et qui, si vous êtes normalement constitué, vous fera rire au point de ne plus songer à faire la guerre. Tout est inédit, hilarant, génial. »
Charlie Hebdo

« Chacun ressort conquis par ce cabaret barré, inventif et sensible, qui culmine dans un finale de comédie musicale destiné à devenir un moment d’anthologie. Les dix dernières minutes appartiennent, tous styles confondus, à ce que l’on a vu et entendu de plus poilant ces dernières années. »
Libération

« Dans L'Idéal Club, la troupe, qui s’est imposée avec les années comme l’une des plus créatives du théâtre de rue-théâtre hors les murs, laisse libre cours à son sens de l’absurde et de la dérision, bien dans la lignée des Monty Python. Ici on est dans le culte de la non performance. Accompagnés de leurs quatre formidables musiciens jazz-rock, les 26000 couverts n’ont pas leur pareil pour nous faire rire de tout et de rien, le rien étant parfois le tout, et inversement. Ça fait du bien ! »
Le Monde

« Leur Idéal Club est complètement con mais franchement pas idiot, souvent spirituel mais jamais prétentieux, et même joyeusement subversif. Dans la lignée du Championnat de France de n’importe quoi, les 26 000 Couverts livrent un music-hall théâtral débridé et totalement loufoque. Il faut dire que les comédiens (tous musiciens) sont sacrément bons, les spectateurs super bons (public), et le n’importe quoi diablement maîtrisé pour que la connerie soit à ce point jubilatoire et ne tombe quasiment jamais à plat. Ou alors volontairement. Car plein de sketchs se vautrent allègrement… tout en planant à belle altitude. On oublie même qu’on est au spectacle. On est dans la vie, c’est con… et ça fait un bien fou ! »
Libération Lyon
 


Ecriture collective sous la direction de Philippe Nicolle
Mise en scène Philippe Nicolle
Assistante à la mise en scène Sarah Douhaire
Avec Kamel Abdessadok, Christophe Arnulf, Sébastien Bacquias, Servane Deschamps, Pierre Dumur, Aymeric Descharrières, Olivier Dureuil, Florence Nicolle, Philippe Nicolle, Daniel Scalliet
Régie générale Arno Liégeon
Son Anthony Dascola
Lumière Thomas Parizet
Plateau Arno Liégeon et Laurence Rossignol
Décor Michel Mugnier avec l’aide d’Alexandre Diaz et Noémie Sauve
Costumes Laurence Rossignol et Sophie Deck avec l’aide de Camille Perreau

Production : 26 000 Couverts
Coproductions : l’Atelier 231, Sotteville-lès-Rouen ; Le Parapluie, Aurillac ; Le Channel, scène nationale de Calais ; Chalon dans la Rue ; Les Ateliers Frappaz, Villeurbanne
Avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Bourgogne ; la Ville de Dijon ; le Conseil Régional de Bourgogne ; l’Adami ; la Spedidam
 


Dossier de presse du spectacle à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici
crédit 26000 couverts

Dossier de presse complet de la saison 2015-16
à télécharger ici