théâtre

Macbeth
Tarif Grenat
tue 18 mar 2014 / 20h30
durée 2h50
Théâtre La passerelle

De William Shakespeare, traduction Yves Bonnefoy
Mise en scène Anne-Laure Liégeois


De toutes les tragédies de Shakespeare, Macbeth est sans conteste une des plus célèbres et des plus cruelles : dans une Ecosse en guerre contre la Norvège, un couple assoiffé de pouvoir est prêt à tout pour parvenir à ses fins, quitte à se laisser dévorer par ce qu’il a provoqué.
Depuis toujours, la metteure en scène Anne-Laure Liégeois s’intéresse à la manière dont les pulsions intimes mènent le monde. Elle a donc naturellement trouvé dans cette pièce matière à réflexion et a décidé de se recentrer sur Lord et Lady Macbeth, ce couple inexorablement lié, monstre à deux têtes, quatre bras et quatre jambes. Le parti pris d’Anne-Laure Liégeois est de considérer que les événements sont tout droit sortis de la tête de Macbeth, de son esprit gangréné par la certitude qu’il va accéder au trône, ainsi que le lui ont prédit les trois sorcières de la forêt. Dès lors, la machination est en route. Lady Macbeth, son double féminin et viril à la fois, l’exhorte à assassiner le roi Duncan, puis à faire disparaître les prétendants à la couronne. Evidemment, ces exécutions ne peuvent pas être sans conséquences pour l’âme. Celle de Macbeth est envahie de cauchemars peuplés d’animaux, de fantômes, d’arbres qui marchent, de milliers d’enfants… Quant à Lady Macbeth, elle sombre dans une folie dont elle ne se relèvera pas.
On trouve, dans les spectacles d’Anne-Laure Liégeois, une réelle jubilation de « faire du théâtre ». Elle joue subtilement avec les textes pour en faire ressortir toutes les nuances et adopte une modernité de ton teintée d’ironie qui fait résonner fortement les classiques avec le monde d’aujourd’hui.
Une belle occasion de découvrir à Gap cette metteure en scène audacieuse et, si le cœur vous en dit, de prolonger le plaisir en avril avec L’Augmentation, petite forme jubilatoire écrite par Perec.

--------------------------------------

TEASER

 

INTERVIEW DE OLIVIER DUTILLOY PAR VIVIANE GUERARD POUR LA RAM 05
cliquez ici


De William Shakespeare, traduction Yves Bonnefoy
Mise en scène Anne-Laure Liégeois
Avec Sébastien Bravard, Olivier Dutilloy, Anne Girouard (distribution en cours)

Lumière Dominique Borrini
Scénographie Anne-Laure Liégeois et Alice Duchange

Coproductions Le Festin, Cie Anne-Laure Liégeois ; Le Volcan, scène nationale du Havre ; Le Fracas, CDN de Montluçon-Région Auvergne ; Théâtre de l’Union, CDN de Limoges ; Maison de la culture d’Amiens ; Le Manège, Mons-Maubeuge scène transfrontalière ; Le Cratère, scène nationale d’Alès
Avec l'aide du Grand T, scène conventionnée Loire-Atlantique et du Théâtre 71, scène nationale de Malakoff
Avec la participation du Jeune Théâtre National, du Centre des Arts scéniques, de l’ENSATT, du DIESE # Rhône-Alpes et du fonds d’insertion PSPBB-ESAD


Dossier de presse à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici

Dossier pédagogique - Pièce (dé)montée par le Scérén (CNDP-CRDP) - à télécharger ici