musique théâtralisée | Côté cour

Musique de tables
Tarif Amande
lun. 16, mar. 17 mars 2020 / 19h
durée 40MIN
Théâtre La passerelle

D’après la partition de Thierry de Mey
Avec Eléonore Auzou-Connes, Emma Liégeois, Romain Pageard

 

Trois visages, six mains et trente doigts sont les interprètes de ce spectacle peu ordinaire et totalement fascinant, au point de rencontre entre la musique, la danse et le théâtre.

C’est une sorte d’Objet Musical Non Identifié. Une composition pour trois percussionnistes disposant de tables pour seuls instruments et se jouant avec tous les points de contacts possibles de la main sur le bois : paume, doigts, ongles, phalanges. Signée Thierry de Mey, collaborateur des chorégraphes Michèle Anne de Mey (Kiss & Cry) et Anne Teresa de Keersmaeker, cette partition, d’une belle exigence technique, a séduit trois jeunes comédiens, sans formation musicale, issus de l’école du Théâtre National de Strasbourg : Eléonore Auzou-Connes, Emma Liégeois et Romain Pageard. Ils y ont vu, au-delà d’une matière musicale, un formidable potentiel théâtral, avec une dramaturgie à inventer. Leur travail fut long et difficile tant la précision et la coordination étaient ici essentielles. Un an et demi pour apprivoiser sept minutes de musique, déclinées à l’envi ! Ici, la performance se déploie à travers trois axes : le rythme, le tempo et les gestes. Se posant la question de la place du comédien en musique, les trois jeunes artistes ont ajouté, à la partition originelle, une partition de gestes, de regards, de lumières : le défi principal étant de se créer une place au cœur de la contrainte musicale sans dénaturer l’œuvre. Hypnotique, envoûtante, leur performance est ainsi devenue une véritable chorégraphie sur la perfection, l’accident et la relation à l’autre, entre harmonie et dissonance.


-----------
TEASER DU SPECTACLE


---------
LA PRESSE EN PARLE

« Eléonore Auzou-Connes, Emma Liégeois et Romain Pageard créent cette partition avec une intelligence sensible doublée d’une intensité hypnotique qui habite chaque geste et chaque regard. La puissance qui s’en dégage rassemble en un poing/t ferme le caractère vital du mouvement et du rythme, du souffle créé par le contact brut de la peau, souligné par le travail lumineux sobre et efficace. Un joyau façonné par de jeunes talents qu’il faut suivre de très près, à découvrir de toute urgence. »
I/O Gazette des festivals

« Une performance à la fois visuelle et musicale, où de la chorégraphique des mains nait la ligne musicale. Les mouvements sont nets, affutés, l’interprétation au bon endroit, juste, sensible, interlligent (…)
Un geste artistique fort que l’on espère le premier d’une longue lignée tant il nous séduit. En attendant, on souhaite longue vie à cette forme brève qui marque l’entrée dans la cour des grands de ses géniteurs.
»
Pariscope


Conception et interprétation Eléonore Auzou-Connes, Emma Liégeois, Romain Pageard
Collaboration artistique Claire-Ingrid Cottanceau, Thomas Pondevie
Scénographie Jean-Pierre Girault
Création lumière et son Auréliane Pazzaglia
Régie lumière et son Mona Guillerot