théâtre

N'enterrez pas trop vite Big Brother
Tarif Grenat
tue 3 dec 2013 / 20h30
durée 1h
Théâtre La passerelle

De Driss Ksikes
Mise en scène Catherine Marnas
Dans le cadre du projet Dramaturgie arabe contemporaine
Spectacle en français et en arabe surtitré


Associée dès les débuts au projet Dramaturgie arabe contemporaine, Catherine Marnas a passé commande d’un texte à l’auteur marocain, Driss Ksikes. Le résultat est l’histoire de l’immeuble 48, sorte de babel multiethnique autrefois brûlé au cœur d’une cité musulmane…
Alors que la révolte gronde dans les rues, une jeune femme, surnommée la Geek car connectée en permanence aux réseaux sociaux, cherche à retrouver les anciens habitants de l’immeuble 48 où elle est née : Absaloum, le poète pyromane devenu fin stratège, Kaltoum, vieille célibataire à la recherche d’un amour perdu à jamais, Adib, le nouveau prêcheur, Salim, le trader et Halima, devenue femme d’affaires par l’entremise de son amant le commissaire. Une fois réunis, chacun tente de comprendre ce qui les a empêchés de se révolter il y a vingt ans, lorsque l’immeuble a brûlé, et ce qui les en empêche encore aujourd’hui. Peu à peu, la Geek se transforme en narratrice de cette rencontre qu’elle a provoquée et qui lui échappe. A la recherche de ses origines, elle finit par se retrouver au cœur d’un imbroglio inextricable. La frontière entre le désir de liberté et la volonté de surveillance devient alors plus que ténue.
Interprété par des comédiens tunisiens, libanais et français, qui mêleront leur langue d’origine, et dirigé par Catherine Marnas avec l’engagement qu’on lui connaît, N’enterrez pas trop vite Big Brother, fable entre réel et virtuel sur la capacité à se construire ensemble un avenir, nous offre une vision très contemporaine de la société arabe. A découvrir pour tenter de mieux comprendre le monde d’aujourd’hui !

Ce projet de dramaturgie arabe contemporaine se présentera à Gap autour de plusieurs rendez-vous :

Lundi 2 décembre :
- à 20h30 au cinéma Le Club, Gap : Projection du film Millefeuille de Nouri Bouzid (Tunisie, 1h45, 2012)
Pour en savoir plus cliquez ici

Mardi 3 décembre :
- à 18h au Bar L’Entre-sort :
Lecture de La Peur de Hatem Hafez par les étudiants de l’Ecole régionale d’acteurs de cannes dirigée par Nadia Vonderheyden (accueillie la saison passée avec La Fausse Suivante).
Pour en savoir plus cliquez ici
- à 20h30 sur le plateau du théâtre : N’enterrez pas trop vite Big Brother de Driss Ksikes (Maroc), mis en scène par Catherine Marnas.

Mercredi 4 décembre :
- à 16h à la Médiathèque de Gap,
Lecture
de La Maison de Arzé Khodr par les étudiants de l’ERAC dirigée par Nadia Vonderheyden
Pour en savoir plus cliquez ici
- à 19h sur le plateau du théâtre : Bye Bye Gillo , de Taha Adnan (Maroc), mis en scène par Bashar Murkus (Palestine), suivi de Hello veut dire bonjour , de Tarek El Bacha (Liban), mis en scène par Fouad Yammine (Liban)


De Driss Ksikes

Mise en scène Catherine Marnas
Avec Mariem Akkari (Tunisie), Amir Dridi (Tunisie), Dana Mikhail (Liban) et 3 comédiens français
Assistante à la mise en scène Bénédicte Simon 

Lumières Michel Theuil 
Son Madame Miniature
Scénographie Carlos Calvo
Costumes Édith Traverso

Coproduction Cie Parnas ; La Friche la Belle de Mai ; Marseille-Provence 2013 ; Région PACA ; Institut français ; Régie culturelle ; La Chartreuse, Centre national des écritures du spectacle ; Instituts français en Tunisie, Algérie, Damas, Beyrouth et Maroc ; DABATHEATR (Maroc)

Projet Dramaturgie arabe contemporaine porté par la Friche la Belle de Mai ; Al-Harah Theater (Beit Jala, Palestine) ; El Teatro (Tunis,Tunisie) et Shams (Beyrouth, Liban)
Financé par l’Union européenne (Programme IEVP), Région PACA ; Régie culturelle, Marseille-Provence 2013 ; Institut français ; Maison Antoine Vitez ; Ecole Régionale des Acteurs de Cannes (ERAC) ; Compagnie Parnas ; La Chartreuse Centre national des écritures du spectacle ; Institut français en Tunisie, Algérie, Damas, Beyrouth et Maroc ; DABATHEATR (Maroc)

 


Dossier de presse à télécharger ici