Fantaisie circassienne

Oktobre
Tarif Grenat
wed 3 feb 2016 / 20h30

Théâtre La passerelle

Cie Oktobre
Avec Pauline Dau, Jonathan Frau, Yann Frisch, Eva Ordonez-Benedetto


A voir en famille dès 12 ans

Mais que veut signifier ce k ? Un léger décalage, dans un vocable familier. En orthographiant ainsi le titre de leur spectacle, les jeunes artistes d’Oktobre ne jouent pas gratuitement les originaux, mais glissent avec malice un indice sur leur univers hors du commun. Doucement mais sûrement, le fantastique y lézarde le quotidien. Tout a l’air plus ou moins normal dans cette demeure, sobrement figurée par une table, trois chaises et une lumière rappelant celle des peintres flamands. Au détail près que la maîtresse de maison a des faux airs de Carmen et le serviteur qui veille jalousement sur elle, le corps d’un homme élastique. L’arrivée d’un curieux invité ne fait que renforcer ce sentiment d’étrangeté… Sur une trame qui procède par tableaux, ellipses et répétitions, les trois fabuleux interprètes d’Oktobre tissent un spectacle aussi inquiétant qu’envoûtant. La magie nouvelle y côtoie les disciplines plus traditionnelles du cirque, le cinéma expressionniste n’est jamais loin et l’ombre de Pina Bausch plane sur ces corps qui parlent sans (presque) rien dire. Le large éventail des relations humaines se déploie sous nos yeux, générant le rire, l’émotion et l’effroi. Dans ce monde où la logique ne fait plus loi, on abandonne facilement ses repères et l’on finit par admettre, tout envoûtés que l’on est, qu’il est de bon ton de planter sa fourchette dans l’œil du voisin. Bizarre, vous avez dit bizarre ? Comme c’est étrange.



--------------------------------------
LA PRESSE EN PARLE

« Au-delà de la technique, ce sont bien les relations passionnelles liant les trois protagonistes qui constituent le sel du spectacle. Jeune chien fou (Jonathan Frau), pasionaria exaltée (Eva Ordonez-Benedetto) et nonchalant bouc émissaire (Yann Frisch), ils évoluent dans une épouvantable réalité. Leurs attablements successifs virent au cauchemar, explorant les différentes manières de s’entretuer ou de détourner jusqu’à l’étourdissement le jeu des conventions sociales et de la persécution. Un charme vénéneux, une grimaçante absurdité se dégagent d’Oktobre ; il y a du Tex Avery comme du Murnau dans cette sarabande qui finit par duper nos sens. »
Théâtre(s)

« Huit clos surréaliste aux influences cinéphiles, Oktobre vous fait basculer dans une autre dimension où l’illusion est reine. Les corps se transforment, les gueules se transforment, les voix s’échangent, le mobilier se mange dans un spectacle porté par Yann Frisch, champion du monde de magie, une trapéziste de l’extrême et un acrobate torturé. »
Scènes

« Jonathan Frau, Yann Frisch, Eva Ordonez-Benedetto ont réussi à sortir de leur imaginaire un O.V.N.I., spectacle théâtral où acrobatie, manipulation d’objets et jonglage, rivalisent dans une ambiance extrêmement étrange. Des personnages inquiétants, des actes surréalistes, un humour noir distillé par petites touches. Une véritable signature pour un spectacle pas comme les autres. »
La Terrasse

« Ils sont trois autour d’une table noire. Trois convives dont un voyageur un peu étonné d’être là et une hôtesse un brin dérangeante, voire dérangée. Pour cette création collective, les anciens du Lido, l’école de cirque de Toulouse, ont puisé dans un imaginaire espagnol très maitrisé (Buñuel, Garcia Lorca, Arrabal). Artistes accomplis, ils savent déjouer les attentes. Le buveur solitaire (Yann Frisch, tête de pont de la magie nouvelle), dévoile une âme de danseur. Et l’inquiétante duègne, Eva Ordonez-Benedetto, surprend son monde dans un stupéfiant moment de contorsion sur trapèze ballant avec un soupçon de théâtre noir. Montage alchimique d’acrobatie et de technique, dans cet Oktobre qui se révèle parfois elliptique, se loge une belle promesse de renouvellement du genre. »
Télérama

 

--------------------------------------
EXTRAIT VIDEO


De Florent Bergal, Pauline Dau, Jonathan Frau, Yann Frisch, Eva Ordonez-Benedetto
Avec Pauline Dau, Jonathan Frau, Yann Frisch, Eva Ordonez-Benedetto
Mise en scène Florent Bergal
Conseil dramaturgique Bauke Lievens
Regard extérieur magie Raphaël Navarro
Création lumière Yannick Briand
Régie générale/régie lumière Louna Guillot
Régie plateau Louise Bouchicot/Zoé Bouchicot
Costumes Florinda Donga–Hauser, assistée de Laurie Massit
Conception et fabrication accessoires, décors et structures Yannick Briand, Jörn Roesing - L'Usine, Cie 14:20

Coproduction : CIRCa, PNAC Auch Gers Midi-Pyrénées ; Circ queO! ; Cité du Cirque, Pôle Régional Cirque, Le Mans ; Parc de La Villette, Paris ; Transversales, scène conventionnée de Verdun ; Théâtres Sorano - Jules Julien, Toulouse
Bourses et soutiens : Circus Next, programme européen coordonné par Jeunes Talents Cirque Europe ; Les Migrateurs – associés pour les arts du cirque ; le projet de coopération transfrontalière Pyrénées de cirque, dans le cadre du POCTEFA
Avec l’aide du Théâtre de la Cité Internationale ; Région Midi-Pyrénées ; intervention dramaturgique dans le cadre du projet de recherche Between being and imagining : towards a methodology for artistic research in contemporary circus, financé avec le soutien de KASK, School of Arts, Gent (BE)
Oktobre reçoit le soutien de la Cie 14:20.
Mécénat : Psychojongleur (Toulouse), OPS (Montestruc-sur-Gers)
 


Dossier de presse complet de la saison 2015-16
à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici
Crédit Daniel Michelon