théâtre

Réparer les vivants
Tarif Grenat
du 12 au 14 mar 2018 / 20h30
durée 1h20
Théâtre La passerelle

D'après Maylis de Kerangal, mise en scène Sylvain Maurice
Avec Vincent Dissez et Joachim Latarjet


Récit d'une course contre la montre entre la vie et la mort, le roman de Maylis de Kerangal, adapté par Sylvain Maurice, est une ode à la vie magnifiquement servie par le comédien Vincent Dissez et le musicien Joachim Latarjet.

Sur scène, un tapis roulant, encadré par un portique de sécurité. Comme dans un aéroport. Comme pour signifier l’imminence d’un départ. Ce départ, c’est celui de Simon, 19 ans, plongé dans un coma irréversible à la suite d’un accident. L’histoire, c’est celle du cœur de ce jeune homme qui, greffé dans le corps d’une autre, la sauvera de la mort. Quant au récit, prenant la forme d’une tragédie moderne, il se déroule dans une unité de temps (24 heures) et de lieu (un hôpital).
Le comédien Vincent Dissez n’incarne aucun des personnages, il est la voix qui raconte, il est le corps qui marche, court, danse sur le tapis roulant, exprimant l’urgence absolue. Perché sur une sorte de passerelle, Joachim Latarjet l’accompagne de sa guitare électrique, rythme les mots, donne la cadence, impose le tempo. Comme les battements du cœur du jeune Simon dont l’état, entre la vie et la mort, nous laisse en suspens, haletant sur le fil de ces histoires intimes et médicales le temps que dure cette transplantation.
Bouleversé à la lecture du best-seller de Maylis de Kerangal, le metteur en scène Sylvain Maurice en a immédiatement senti la dimension théâtrale : « C’est une sorte d’Odyssée moderne où se raconte un mythe contemporain qui touche au fond archaïque de notre humanité : la vie, la mort, le deuil, la renaissance. »
Un vibrant hommage à la vie où la force du récit touche intimement chaque spectateur. Un chef-d’œuvre !


---------
LA PRESSE EN PARLE

« Le metteur en scène Sylvain Maurice signe un spectacle d’une sobriété bouleversante, aussi efficace que sensible. »
Télérama

« On reste suspendu pendant près d’une heure trente à la puissance du récit, sublimé par la grâce d’un comédien absolument extraordinaire, dirigé avec finesse, qui du calme à la fièvre, de la tristesse à la quiétude, ne nous lâche pas. Un immense moment de théâtre. »
Froggy Delight

« Debout sur un tapis roulant, le comédien en jean et basket s’empare du lyrisme clinique de Maylis de Kerangal. Il donne vie aux différents protagonistes du roman. Vincent Dissez court sur son tapis puis s’arrête. Court à nouveau jusqu’à essoufflement. On ne répare pas les vivants sans y laisser des forces. Le comédien ne ménage pas les siennes. La course l’implique dans l’histoire qu’il raconte : davantage qu’un simple narrateur omniscient, il est un coureur de fond bouleversé par les obstacles qu’il rencontre en chemin. Un passeur de sentiments extrêmes. Un conteur équilibriste qui trébuche souvent mais finit toujours par se redresser. »
Politis


---------
TEASER DU SPECTACLE


D’après le roman de Maylis de Kerangal
Version scénique et mise en scène Sylvain Maurice

Avec Vincent Dissez et Joachim Latarjet
Assistanat à la mise en scène Nicolas Laurent
Scénographie Éric Soyer
Costumes Marie La Rocca
Composition originale Joachim Latarjet
Lumière Eric Soyer, assisté de Gwendal Malard
Son Tom Menigault
Construction décor Artcom atelier
Régie générale Rémi Rose
Régie son Clément Decoster
Régie lumière Robin Camus

Production : Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN