ombres, objets & conte féroce | Usine Badin

Sleeping Beauty
Tarif Amande
thu 17, fri 18 jan 2013 / 19h
durée 50MIN
Usine Badin

Texte, mise en scène et interprétation Colette Garrigan
Cie Akselere

Spectacle en français et en anglais

A voir en famille dès 13 ans


Dans le royaume de Sleeping Beauty, le temps est loin où les princesses endormies dans leur château attendaient le baiser de leur prince charmant. Ici, les seringues ont remplacé les aiguilles à filer, la banlieue de Liverpool, le château. Et pourtant, c’est avec humour et fantaisie, dans un savant mélange de français et d’anglais (sa langue maternelle) que Colette Garrigan nous conte cette histoire d’autrefois dans le monde d’aujourd’hui.
Avec un roi qui claque la porte et une reine qui perd les eaux en faisant la vaisselle, la Belle au Bois Dormant des temps modernes n’était pas destinée à un avenir digne des contes de fée. Sur fond de société de consommation, elle profite de sa jeunesse faite de rave parties, de sorties à mobylette et de princes pas toujours charmants… jusqu’à l’inévitable !
Colette Garrigan transpose ce conte à sa façon, maniant derrière sa table fourchettes, morceaux de sucre, bouteilles et autres objets qui projettent des ombres et deviennent des personnages étonnants de justesse et de réalité. Tantôt comédienne, tantôt marionnettiste, Colette Garrigan, seule en scène, crée un univers visuel inventif et use d’un humour incisif pour dresser le portrait grinçant des rêves d’une princesse déchue. Sur un ton décalé, elle peint un tableau ironique de la société actuelle qui laisse néanmoins sa place à la candeur et l’innocence des contes de princesse.
Cette Sleeping Beauty contemporaine évoluant dans un univers à la Ken Loach, dévoile, sous nos yeux ébahis, un monde féerique revisité.

 

--------------------------------------

LA PRESSE EN PARLE

« C’est du théâtre d’ombre, de la manipulation d’objets. Au premier plan une table et quelques ustensiles. Au second plan, les ombres. Ainsi on alterne entre la narration de la comédienne et l’apparition, en ombre ou en interprétation, des personnages « féériques ». Tout objet se transforme en un autre, preuve en est de ce château d’ombre qui n’est autre qu’une table dressée qui n’attend que nous pour manger. Mais l’on ne mange pas, on se fait manger ! On se fait happer par un spectacle à toute vitesse, dont l’énergie communicatrice nous laisse un petit goût amer, quand, une fois le spectacle fini, on ne peut s’empêcher d’en vouloir plus. C’est en quelque sorte du punk théâtral. Un spectacle à voir, sans retenue ! »
Le Petit Carnet

« Avec Sleeping Beauty, Colette Garrigan réussit le très difficile exercice de combler ados et adultes avec une thématique vieille comme le monde qu’elle actualise en touchant au cœur. On en ressort changé, mais avec le sourire. Et dans la tête la sublime musique de Pascaline Herveet. On vous le recommande chaudement. »
Le Quotidien de la réunion

« Sans ôter sa petite robe noire, sans un mot plus haut que l’autre, la fan du cinéaste Ken Loach se met à nu, avec ses terreurs de gamine. »
Télérama

 


Sous les regards complices de Pascaline Herveet et Robin Frédéric
Musique originale Pascaline Herveet
Arrangements Pascaline Herveet et Sarah Auvray
Création lumière Laurent Filo et Franck Bourget
Théâtre d’ombre Colette Garrigan
Régisseur Olivier Beaudequin
Avec la collaboration artistique de Jean Louis Heckel et Valéria Millewski

Coproduction : Théâtre Les Bambous, scène conventionnée de Saint Benoît ; CDN de l’Océan Indien, Saint-Denis, île de la Réunion
Soutien : DRAC, Région et Département de la Réunion
Remerciements : le CRéAM, Dives-sur-mer, le Docteur Gérald Viquesnel, département d’anesthésie-réanimation chirurgicale du CHU de Caen, le Cirque du Dr Paradi, Annick Verel


Crédit photo Philippe Moulin