humour

Sophia Aram
Le fond de l'air effraie
Tarif Pourpre
tue 13 dec 2016 / 20h30
durée 1h30
Théâtre La passerelle

Impertinente autant que pertinente, Sophia Aram nous offre un spectacle hilarant et sans concession. La chroniqueuse de France Inter à la plume acérée a depuis longtemps choisi son camp : celui de l’humour engagé.

Baskets blanches aux pieds mais tailleur pantalon impeccable, Sophia Aram brille sur scène comme un diamant noir. Le verbe acerbe et le sourire au coin des lèvres, elle lance des banderilles comme personne, transformant la scène en une sorte d’arène sans échappatoire.
Depuis quatre ans, l’humoriste régale les auditeurs de France Inter de ses billets aussi drôles qu’incisifs dans « La matinale » de Patrick Cohen. En trois minutes, le décor est posé, le personnage croqué, les vannes pleuvent jusqu’à l’estocade finale. Sophia Aram est redoutable, n’a peur de rien ni de personne, et dit d’elle-même « Je suis hyper névrosée, modérément hystérique et très chiante ! ».
En 2015, elle crée son troisième spectacle, Le fond de l’air effraie, dont le titre donne le ton. Elle y interroge librement notre époque, explorant sans relâche ses terrains de jeux favoris : l’actualité, la politique, la religion, les « people » et chacun, la gauche, la droite, les intégristes de tous poil ou les bobos, en prend pour son grade.
Dans un ballet de sketches ciselés à la virgule près, elle souffle le chaud et le froid, passant de l’humour le plus féroce au ton plus grave de l’éditorialiste. Se revendiquant de gauche et laïque, Sophia Aram, plus qu'une humoriste engagée, est une inlassable sentinelle de la liberté d'expression. Irrésistible et salutaire !


LA PRESSE EN PARLE

« Sophia Aram a un mérite, immense, elle ne cache ni ses sentiments (…) ni ses colères et prend sa part dans le débat public. Les personnages cash de Sophia Aram nous font rire… beaucoup ! »
Le Monde

« Sophia Aram l’assure : elle aurait adoré écrire un spectacle « léger », pour changer. Seulement voilà, cette jolie femme si peu fifille ne peut pas aller contre sa nature. Sur France Inter, on l’avait mise en garde : elle est « clivante ». Sur scène, elle s’en amuse et en rajoute avec plus d’autodérision qu’à l’antenne. Elle excelle dans le loufoque, mais elle peut aussi être émouvante lorsqu’elle évoque l’après Charlie Hebdo. Clivante, sans doute, mais avant tout courageuse, Sophia Aram nous rappelle que « stand-up », ça veut dire «debout». »
Elle

« Immigration, sexisme, homosexualité, économie, religion… Autant de thèmes que Sophia Aram manie avec insolence. Un soupçon de Bedos, un zeste de Jamel, une pincée de Foresti, une bonne dose de courage, Sophia Aram est l’incarnation de l’humoriste d’aujourd’hui. »
Le Parisien

« Elle nous rappelle que l’irrévérence et l’intelligence sont des besoins vitaux dans une démocratie. »
Marianne


EXTRAIT VIDEO


De Sophia Aram et Benoît Cambillard
Lumière Julien Barrillet
Musique Raphaël Elig

Production : 20h40 en accord avec Kasbah Productions


Dossier de presse du spectacle à télécharger ici

Dossier de presse de la saison 2016-17 à télécharger ici

Photo en haute défintion à télécharger ici