Sur les traces du ITFO*
*Import nawaouk Turakian Folklorik Orke'stars
Tarif Grenat
tue 16 dec 2014 / 20h30
durée 1h
Théâtre La passerelle

Cie Turak Théâtre
Auteur, metteur en scène, scénographe Michel Laubu
Avec la complicité de Emili Hufnagel
 

A voir en famille dès 8 ans

Après Nouvelles et Courtes Pierres et Deux Pierres, le Turak et son univers de bricole poétique reviennent à Gap, sur le grand plateau cette fois ! Délaissant les personnages miniatures pour des marionnettes à taille humaine, Michel Laubu et ses compères nous content l’histoire, tragico-humoristique, d’un orchestre fantôme...
Sur les traces du ITFO* (Import’nawouak Turakian Folklorik Orke’stars) débute dans un drôle de capharnaüm : pupitres, partitions, instruments abandonnés aux quatre vents se mêlent à des pancartes aux messages de protestation (« Orchestre en luth », « L’avenir, c’est deux mains »…). En effet, pour de fausses bonnes raisons économiques, les musiciens de l’Orchestre National de Turakie viennent d’apprendre leur licenciement. Et si leurs premiers réflexes se révèlent des moins nobles – repli sur soi, suspicion et tentation de tirer la couverture à soi – ils vont peu à peu laisser place à la solidarité et l’entraide. Ensemble, ils vont dépasser l’épreuve pour retrouver leur splendeur d’antan devenue plus électrique avec l’arrivée d’une nouvelle guitare !
Tableau après tableau, Michel Laubu et ses complices créent un étonnant jeu de piste fait d’assemblages sonores, de trouvailles visuelles et de personnages drôles et touchants. Quant à la musique de cet improbable ensemble, elle résonne en live au son des cuivres, des cordes et d’une ribambelle d’instruments traficotés pour nous interpréter moult variations du Beau Dahu bleu, morceau qui a fait l’immense renommée du ITFO.
Une histoire qui s’adresse à tous, douce et grave comme un conte, où l’humour côtoie joyeusement le propos social et où la poésie l’emporte sur la crise économique.
 

--------------------------------------
LA PRESSE EN PARLE

« Le Turak Théâtre ne cesse de renouveler son travail autour de marionnettes et d’objets inventifs et poétiques. Leur dernière création, Sur les traces du ITFO, est un enchantement. »
L’HUMANITE

« Un grand moment de théâtre d’objets, qui réveille en chacun de nous une belle part de rêve et d’enfance. »
OUEST FRANCE

« Dans l’univers truqué de Turakie, ce qui compte c’est comment on transforme la réalité pour continuer à jouer ; comment on transgresse, subvertit, lutte, pour exister. Vous serez fascinés par les trouvailles , les usages multiples d’une pédale à vélo, les visages ô combien humains et expressifs de ces marionnettes, la musique, le souffle qui s’exhale, le rythme qui emporte. qui emporte. Partez donc sur les traces du ITFO comme Import’nawouak Turakian Folklorik Orke'stars. C’est important le n’importe quoi. Ça permet de rêver, de rire, de jouer, de chanter. »
ARTISTIK BAZAAR
 

--------------------------------------
EXTRAITS VIDEO

`

REPORTAGE


Dossier de presse à télécharger ici
photo haute définition à télécharger ici