chanson surréaliste et décalée

The Tiger Lillies
Tarif Grenat
thu 10 oct 2013 / 20h30
durée 1h30
Théâtre La passerelle

Martyn Jacques, accordéon, piano, guitare & voix
Mick Pickering, voix, batterie, percussions
Adrian Stout, contrebasse, scie musicale, theremin & voix

N’en doutons pas, c’est parce que Martyn Jacques, fondateur et chanteur des Tiger Lillies, a vécu une grande partie de son enfance au-dessus d’une maison close dans le quartier populaire londonien de Soho, qu’il chante comme personne les bas–fonds et la marginalité, le macabre rigolard et la misère avec un goût prononcé pour la provocation et l’humour noir.
A la frontière du cabaret, du music-hall anglais, du punk et de l’opéra italien, l’univers étrange et excentrique de ce trio inclassable s’inspire aussi du Berlin des années 30 et de la chanson française d’après-guerre.
La voix inimitable du charismatique Martyn Jacques, haute-contre, aussi à l’aise dans les graves que les aigües, nous fascine et nous envoûte, portée par le son de son accordéon.
Avec ses acolytes Adrian Stout, à la contrebasse et la scie musicale, et Mike Pickering, aux percussions aussi insolites qu’improbables, les Tiger Lillies, qui sont l’objet d’un véritable culte à Londres, forment une fanfare funèbre et baroque. Sur scène, les trois complices à la dégaine de dandies déjantés, grimés façon héros de Tim Brurton réinventent un cabaret brechtien féroce à souhait.
Entrez dans l’univers des Tiger Lillies comme vous montez dans un train fantôme avec l’excitation ou la peur de ne pas en sortir indemne…
Une rareté !


--------------------------------------

LA PRESSE EN PARLE

« La voix d’ange très haut perchée de Martyn Jacques donne à ses textes une allure d’autant plus inquiétante qu’elle est soulignée par les contrepoints déchirants d’Adrian Stout à la scie musicale. Ce dernier joue aussi de la contrebasse tandis que le troisième est à la batterie. Avec les années, le trio pince-sans-rire a rodé une formule proche de la perfection. »
CITE MUSIQUES

« Monde imaginaire, chansons surréalistes, élégance décalée caractérisent, depuis plusieurs années, ce trio musical londonien. »
OUEST FRANCE

« And now for something completely different. » Chère aux Monty Python, cette formule programmatique convient parfaitement à leurs compatriotes The Tiger Lillies. Depuis sa création en 1989, ce trio londonien déjoue, défie, déroute, dément, décale, délire… Bref fait son truc à part.
S’il fallait les rapprocher d’un groupe plus connu par chez nous, ce serait les Têtes Raides : les trois Grand Bretons partagent en effet avec la bande de Christian Olivier un esprit tout à la fois rebelle et potache, résistant et déconnant, mis au service de chansons de cabaret brechtien, un peu jazz, un peu blues, un peu bastringue. Sauf qu’au surréalisme hexagonal, les Tiger Lillies préfèrent le non-sense et le fantastique, plus naturels de l’autre côté de la Manche. »
MIDI LOISIRS
 

--------------------------------------

EXTRAIT VIDEO


Avec :
Martyn Jacques, accordéon, voix
Mike Pickering, batterie, percussions
Adrian Stout, contrebasse, scie musicale, thérémine, voix

Production, diffusion en France : Sarah Ford/Quaternaire 

Crédit photo Mark Holthusen


Dossier de presse à télécharger ici

Photo haute définition à télécharger ici
©Mark Holthusen