théâtre

Villégiature
Tarif Grenat
tue 13 nov 2012 / 20h30
durée 2h10
Théâtre La passerelle

D’après les deux premiers volets
de la Trilogie de la Villégiature de Carlo Goldoni
Mise en scène Thomas Quardillet avec Jeanne Candel

 

Adaptation enlevée des deux premiers volets de la Trilogie de la Villégiature de Goldoni, le spectacle de Thomas Quillardet dresse un tableau drôle et acéré des relations bourgeoises dans l’Italie du XVIIIe siècle.
« On part ou on part pas ? » ou comment une simple question peut révéler des personnalités, soulever des enjeux de société et nouer des drames. Cela pourrait être un simple départ en vacances, mais pour l’élite provinciale et frivole, la bienséance impose des codes qu’il ne faudrait en aucun cas transgresser au risque de salir sa réputation. Il devient alors bien compliqué de partir en toute sérénité. Cartons, valises et malles s’accumulent, tandis que les problèmes d’argent, de robes, de couples retardent les préparatifs. Et quand tout ce petit monde arrive enfin en villégiature, les vacances ne sont qu’ennui. Alors on intrigue... La rivalité entre jeunes hommes et demoiselles est à son comble : jalousie, hypocrisie et hystérie mettent les nerfs de chacun à rude épreuve jusqu’à ce que les masques tombent.
L’étonnante et inventive scénographie – sorte de chantier traversé de courants d’air et de portes qui claquent dont on peut percevoir aisément les ficelles – renforce encore cette idée d’inconstance et d’image en toc.
Tout l’art de Goldoni tient dans son talent à dresser avec cynisme le portrait d’une société décadente, qui n’est pas sans rappeler celle d’aujourd’hui, focalisée sur le paraître, et d’en révéler, comme le dit Thomas Quillardet, « la tragédie égoïste et cruelle des êtres, mais toujours avec beaucoup d’humour ».
 

--------------------------------------

LA PRESSE EN PARLE

« Thomas Quillardet et Jeanne Candel ont trouvé le mot d’ordre pour animer la troupe : action-réaction. L’énergie est puisée aux sources du théâtre de tréteaux. Cette villégiature n’est pas une partie de campagne, il faut y aller tambour battant. (…) Ça crie, ça geint, ça ratiocine, ça veut en être… il y a du rythme, on donne du talon et des aigus. Faut-il l’avouer ? On voudrait en être, on leur ressemble trop. On est à deux doigts de demander à ce bon vieux Filippo s’il n’y aurait pas encore une petite place dans sa villégiature… »
Les Trois Coups

« La dynamique compagnie Jakart crée Villégiature, d'après le chef-d'œuvre de Goldoni. La mise en scène est signée Thomas Quillardet, avec Jeanne Candel. Prometteur. La compagnie Jakart se fait remarquer pour sa fougueuse créativité, son talent ultra généreux. »
Le Populaire Centre
 

--------------------------------------

EXTRAITS VIDEO

http://www.dailymotion.com/video/xk4gs3_villegiature_creation


Avec Olivier Achard, Aurélien Chaussade, Caroline Darchen, Maloue Fourdrinier, David Lejard-Ruffet, Claire Lapeyre Mazerat, Elizabeth Mazev, Pierre-François Pommier

Scénographie Kim Lan Nguyen Thi
Costumes Karine Vintache Assistée de Marion Xardel
Lumière Manuel Desfeux
Assistante à la mise en scène Pauline Soury

Production : compagnie Jakart et Mugiscué
En coproduction avec : Théâtre de l'Union, CDN de Limoges ; scène nationale d'Aubusson, Théâtre Jean Lurçat ; Théâtre de Vanves

Avec l'aide à la production de la DRAC - ministère de la Culture et de la Communication, d'ARCADI, de l'ADAMI, de la Région Limousin et de la Ville de Limoges
Avec le soutien de la Maison de la Poésie à Paris
Ce spectacle bénéficie du soutien de la Charte de diffusion signée par l'Onda, Arcadi, l'Oara, l'Odia Normandie et Réseau en scène Languedoc-Rousillon

Photo Kim Lan Nguyen Thi


Télécharger
le dossier de presse cliquez ici

Télécharger
une photo haute résolution cliquez ici