théâtre | Côté cour

Voyage au bout de la nuit
Tarif Grenat
du 21 au 23 nov 2016 / 19h

Théâtre La passerelle

De Louis-Ferdinand Céline
Collectif Les Possédés

Seul en scène, Rodolphe Dana du Collectif Les possédés nous embarque dans l’œuvre de Céline. Une plongée vertigineuse dans le chaos du début du XXe siècle.

En résonance avec le titre, ce spectacle est un double voyage : l’un au cœur de cette langue brute, explosive et jubilatoire, qui mêle l’argot et la poésie, dit le pire comme le beau, la chair et le sang ; l’autre au cœur de Bardamu, ce personnage perpétuellement en quête et en fuite, aux prises avec les horreurs du monde et l’absurdité des hommes.
Sur une scène au décor minimaliste fait de quelques tables, qui évoquent tour à tour les tranchées, une rivière africaine ou les gratte-ciels new-yorkais, Rodophe Dana entre à corps perdu dans son personnage. Il campe un Ferdinand Bardamu pragmatique, massif et moustachu, profondément humain dans ses lâchetés et son pessimisme. Ce héros tragi-comique traverse les horreurs de la guerre de 14, vogue vers la moiteur des colonies puis la verticalité du Nouveau monde, avant de revenir dans la tristesse des banlieues. Au fil de son périple, il se heurte à la corruption des colons, à l’esclavagisme moderne du taylorisme puis la misère des ouvriers parisiens. Avec chaque fois comme seule échappatoire, l’humour, arme universelle face à la bêtise des hommes.
« Courage, Ferdinand, que je me répétais à moi-même, tu finiras sûrement par le trouver le truc qui leur fait si peur à eux tous, à tous ces salauds-là et qui doit être au bout de la nuit. »
Une performance d’acteur et la puissance d’un texte à (re)découvrir.


LA PRESSE EN PARLE

« Avec une grande détermination laissant toujours place à une émotion sensible, pendant près de deux heures, il nous embarque dans cette quête d’un absolu qui n’arrête pas de se dérober. Face à I’insensée violence des mondes à laquelle il se cogne, il est celui qui, malgré tout, reste debout et continue d’avancer, coûte que coûte. Faut-il rappeler que s’il est seul en scène, le Voyage est le fruit de l’aventure intérieure d’un collectif, Les Possédés, qui privilégie dans ses créations la fragilité de l’humain. Nul doute que sa belle énergie, il la puise dans ces ressources partagées. »
Inferno

« Un moment rare de théâtre. La puissance et la beauté de la langue française, magnifiées par l’interprétation de Dana. »
La Montagne

« L’écriture de Céline vous prend au corps. Elle est olfactive visuelle, auditive. On y entend le rire des hyènes, on y sent le cloaque de la guerre et le parfum du bordel. Les mots jaillissent bouillonnants, énormes. Elle éclate de rire aussi, n’a peur de rien, ose tous les débordements. L’acteur, entre dans la matière, donne de son corps, massif et puissant autant qu’il le peut, avec naïveté et une certaine douceur. Il dessine d’un clignement d’yeux, d’une posture, un accent, les Robinson, Lola et autre Colonel Pinson. »
Médiapart

« Rodolphe Dana propose une lecture sobre, juste. Parcourant lentement la scène, le comédien reste en retrait comme pour mieux faire entendre le texte. Il ne reprend la main que pour incarner les personnages secondaires. Si Ferdinand se suffit à lui-même, on entrevoit les capacités du comédien à chaque nouveau personnage.
Ce voyage s’avère une réussite pour les amoureux de la langue de Céline comme pour ceux qui souhaitent la découvrir.
»
Un fauteuil pour deux


EXTRAIT VIDEO

http://vimeo.com/112716969


D'après le roman de Louis-­Ferdinand Céline (édition Gallimard)
Avec Rodolphe Dana
Collectif Les Possédés

Création collective dirigée par Rodolphe Dana et Katja Hunsinger
Adaptation Rodolphe Dana, Katja Hunsinger
Lumière Valérie Sigward
Costumes Sara Bartesaghi Gallo
Régie générale Joël L’hopitalier & Valérie Sigward

Production : Théâtre de Lorient, Centre dramatique national
Production à la création : Collectif Les Possédés
Coproduction : Théâtre de Nîmes, scène conventionnée pour la danse contemporaine ; La Ferme du Buisson, scène nationale de Marne La Vallée ; Théâtre Jean Lurçat, scène nationale d’Aubusson
Avec le soutien de La Colline Théâtre national


Dossier de presse du spectacle à télécharger ici

Dossier de presse de la saison 2016-17 à télécharger ici

Photo en haute défintion à télécharger ici